Jardin de Siam

Les cocotiers

 
 
Carte animée Thaïlande

Deux espèces se cotoient.

Cocos nucifera

De la famille des Arecaceae ou Palmaceae

C'est le cocotier que tout le monde connaît. C'est celui qui produit la noix de coco, avec l'eau ou jus de coco à l'intérieur et sa pulpe blanche. Cette pulpe blanche séchée s'appelle le coprah. C'est de cette pulpe que l'on extrait le lait de coco.

Il y a certainement eu hybridation, mais il n'est sans doute pas très éloigné des cocotiers que l'on trouve aux Fidji, Caraïbes ou Nouvelle Calédonie par exemple.


Cocos nucifera Linn

De la famille des palmacae ou Palmacés : on ne parle pas de tronc mais de stipe annelé. Les fruits sont groupés en régimes de 8 à 20 fruits à des stades de développement différent.

A Kho Samui la récolte est souvent faite par des singes. Le cocotier étant en bordure de route j'ai recours aux éboueurs qui grimpés sur leur camion, arrivent à hauteur pour les cueillir. On partage la récolte et tout le monde est heureux.

Petite notion d'écologie : toutes les parties du cocotier sont utilisables. Le fruit est consommé comme tel, mais on peut en extraire poudre et lait de coco, huile et beurre celui-ci mieux connu sous le nom de Végétaline.
La partie verte séchée est le tourteau dont on fait des balais, des brosses, des cordes même. Et vous verrez dans le chapitre des orchidées que nous l'utilisons aussi beaucoup afin de maintenir une certaine humidité pour quelques unes de nos chères fleurs. On l'utilise aussi pour la nourriture du bétail en Europe.
Le bois du stipe sert à faire des charpentes et des meubles.

Un cocotier adulte produit environ 50 noix de coco par an et reste productif une cinquantaine d'années. La maturation du fruit demande environ 10 mois.


.
.
.


Vous ne vous êtes peut-être jamais demandé pourquoi on rencontre beaucoup de palmiers sur le littoral et même sur des iles désertes paradisiaques ? Tout simplement parce que la noix de coco flotte et transportée par la mer elle se fixe ensuite sur un autre littoral.

 


Veitchia merrillii

De la même famille des Arecaceae

Ce palmier me semble très prôche de l'Areca catechu. Il se caractérise par la production de grappes de fruits verts virant à l'orangé et au rouge à maturité. Le stipe est lisse. Encore appelé Palmier de Noël il est très décoratif et peut atteindre 5 ou 6 mètres.

Le fruit est très typique et permet de le différencier au premier coup d'oeil. Il contient des alcaloïdes comme l'arécaïne et l'arécoline. Il est mâché par de nombreux Thaïlandais.



Deux veitchia
Veitchia
Support pour fougères et orchidées
Noix d'Arec

On peut en extraire le cachou !
Du temps où les pharmaciens n'étaient pas que des tiroirs-caisse, un apothicaire du nom de Léon Lajaunie l'utilisa pour créer ces fameux petits carrés noirs commercialisés dans la célèbre petite boite jaune. L'affaire étant juteuse, la marque passa ensuite sous le giron des Laboratoires Fabre puis Parke-Davis !

Cette noix d'arec entre aussi dans la composition du betel à mâcher.

Pour ma part j'utilise volontiers cet arbre pour y appliquer fougères et orchidées et le tout fait bon ménage.




Montage jardin de Siam

 

Accueil Jardin de Siam
 
Les fruitiers
 
Les bananiers
Les manguiers
Les autres arbres fruitiers
 
Les liens de Jardin de Siam
 
e-mail
 
   

Du cachou Lajaunie dans mon jardin

Valid HTML 4.01 Transitional

Web design : Gérard Moric

Conseiller botanique : Guy Mergel

© Jardin de Siam